Italie #5 : une soirée romantique à Florence

À l’approche de la Saint-Valentin, je voudrais partager avec vous un moment vécu à Florence. Un soir, après une longue journée de visites de la cité, nous nous sommes retrouvés sur les hauteurs de la ville.

Comme vous le savez, j’aime les prises de hauteurs et les couchers de soleil. Notre escapade à Florence était l’occasion parfaite pour combiner les deux et partager un chouette moment à savourer l’instant présent…

Rendez-vous sur la Piazzale Michelangelo

Du haut de cette place, la vue unique sur Florence et le coucher de soleil confèrent au lieu une ambiance paisible et romantique. Malgré le fait que nous n’étions pas seuls, on se sentait quand même privilégiés de tout ce que Florence avait encore à nous offrir…

Le merveilleux spectacle du soleil se couchant au-delà de l’Arno, teinte de rosé l’enfilade de ponts emblématiques de la ville.

Nous y sommes.  L’instant présent. Et nous le savourons de toutes nos forces… Car il ne dure pas, mais laisse une empreinte indélébile dans notre mémoire. Ce coucher de soleil-là, nous ne l’oublierons pas…

Dîner à l’Obicà

Quoi de mieux qu’un Mozarella Bar pour finir cette soirée en beauté ? Nous avons testé l’excellent Obicà, un bar à mozarella où le choix est dingue et les produits de qualité. Le tout est servi dans le cadre époustouflant du Palazzo Tornabuoni aux airs de cathédrale avec ses immenses colonnes et sa cour intérieure aménagée en salons élégants et cosy. Parfait pour un dîner intimiste.

On est arrivés émerveillés par le décor et on repartira les yeux pleins d’étoiles.

Belle virée romantique à Florence !

Vous aimerez aussi...

3 comments Add yours
  1. J’ai été à Florence en novembre, mais c’était trop court. On a pris la Firenze Card pour faire un max de musées, mais j’aurais voulu rester 2 jours de plus pour sortir un peu de la ville !

    1. Oui Florence et la Toscane en général, c’est tellement beau qu’il faut plus qu’un week-end pour en profiter pleinement malheureusement… Mais avec une bonne organisation, on peut faire le principal !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *