Lisbonne #2 – Escapade dans le Parc Naturel de Sintra-Cascais

Voilà le contexte : deuxième partie de notre city trip de 4 jours en terres lisboètes et après deux jours à arpenter la capitale en long et en large, au travers des touristes cosmopolites et en luttant contre la chaleur accablante de ce beau mois de Juillet.

Bref, après deux jours intenses dans la métropole, nous avions imaginé une petite escapade (et le verbe « échapper » prend tout son sens) tout à l’ouest de Lisbonne pour découvrir Sintra et la côte atlantique. En préparant ce week-end, les voyageurs déjà allés à Lisbonne ne tarissaient pas d’éloges concernant cette ville, les alentours, la côte, le bijou qu’est Sintra, ses palais… à tel point qu’on a voulu vérifier ça par nous-mêmes !

Nous avons souhaité consacrer deux jours au Parc Naturel de Sintra-Cascais pour ne pas être trop pressés. Au programme : visite du palais national de Pena à Sintra, balade à Azenhas do Mar & baignade à Cascais.

Comment y aller ?

Pour être libres de notre itinéraire et profiter aussi de nos coups de tête, nous avons choisi de louer une voiture pendant deux jours. Après avoir écumé plusieurs sites, tout nous semblait vraiment cher : rien à moins de 90€/jour pour l’équivalent d’une Fiat 500 soit plus de 200€ ! Finalement, sur les conseils d’autres blogueurs (merci Mathilde!), nous avons trouvé des prix corrects en passant par Carigami, un comparateur de location de voitures. Bref, on en a eu pour 110€ au total, avec l’assurance bris de glace et un supplément pour pouvoir déposer la voiture à l’aéroport au retour.

Sintra est aussi facilement accessible depuis Lisbonne, en prenant le train à la gare de Rossio, qui se situe dans le quartier Baixa. C’est une bonne option car les horaires réguliers, le temps de trajet (30 à 40 min) et le petit prix des billets (moins de 5€ aller-retour pour un adulte) rendent l’accès facile pour une journée.

Choisir l’option de la location de voiture peut paraitre une dépense évitable, grâce aux transports en commun au départ de Lisbonne, mais nous voyageons pour nous faire plaisir, cela représente des économies faites durant l’année qui nous permettent de passer les meilleurs moments possibles une fois sur place. Et le confort fait partie de ces moments! Il nous arrive d’apprécier partir en mode aventure, de manière plus spartiate, ou pour se challenger… Mais à chaque voyageur sa façon de voyager. Et pour nous, ça dépend aussi des destinations, des envies, du mood du moment quoi. 🙂

 

Le Palais National de Pena

Classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, Sintra était appréciée comme ville de villégiature par les familles nobles, grâce à la fraicheur de ses forêts.

Perché sur une des cimes de la Serra de Sintra, c’est au coeur d’un parc de 200 hectares que se trouve le Palais National de Pena. Extravagant édifice haut en couleurs, c’était d’abord un monastère hiéronymite au XVIè siècle. Après l’extinction des ordres religieux en 1834, le Prince Ferdinand II (marié à la Reine Maria II) achète les ruines du monastère et imagine l’édification de son palais d’été. Le parc et le palais deviennent les représentants majeurs du romantisme du XIXè siècle au Portugal et constituent le pôle le plus important du paysage culturel de Sintra. Côté architecture, c’est un fabuleux mélange de styles néo, maure, manuélin, gothique, baroque, Renaissance… Sincèrement, on en a pris plein les yeux.

 

Au fil de la visite, on découvre donc les différentes styles qui font que ce palais est atypique et on ressent vraiment toutes les influences… La partie originale du monastère est encore visible et visitable, il s’agit du cloître manuélin et de la chapelle.

Cloître manuélin, partie originale de l’ancien monastère du XVIè siècle, revêtu de carreaux hispano-arabes.

De l’extérieur, la succession de petites tours et balcons offrent un panorama incroyable sur l’ensemble du massif, jusqu’à Lisbonne au Sud, et sur le Château des Maures, cette fortification militaire du Xè siècle faite de tours crénelées et de vestiges de donjons.

Le Château des Maures, vu depuis le Palais de Pena.

C’est assez étonnant toutes ces influences architecturales, ce mélange de couleurs vives et de carreaux hispano-arabes. Si je découvrais ce lieu, sans savoir dans quel pays je me trouvais, et devais essayer de deviner : j’aurai suggéré une destination plutôt orientale, à coup sûr!

Le Palais est donc au coeur d’un parc qui mérite aussi toute notre attention. 85 hectares de jardins, lacs et bassins, aménagés par les différents occupants royaux qui se sont succédés au Palais de Pena. Il y a même une ferme et un chalet dédiés à la Comtesse. Une flore très diversifiée, tantôt nordique, tantôt exotique, fait la richesse de ce parc luxuriant où il fait bon se balader et profiter de la fraicheur.

 

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...

2 comments Add yours
    1. Oh oui, c’était vraiment un grand bol d’air frais après deux jours quasi étouffants à Lisbonne ! C’était très appréciable 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *