« Et sinon, tu fais quoi dans la vie? »

Cette phrase, je l’entends au quotidien. En soirée avec d’autres professionnels, en rencontrant de nouvelles personnes, en rattrapant le temps perdu avec de vieux amis… Même moi, je l’utilise tous les jours pour engager la conversation avec des visiteurs sur mon lieu de travail. Et pourtant, ce qu’on met derrière ces 8 petits mots, est aberrant. Généralement, on limite notre réponse à cette question par notre poste ou notre niveau social. Même si c’est la principale chose que l’interlocuteur veut savoir, il serait peut-être préférable de la tourner en « Quelle est ton activité professionnelle? » ? Cet article propose une alternative plutôt intéressante, mais pour l’heure, c’est la réponse « professionnelle » qui m’intéresse. Je me dévoile un peu. Bonne lecture.

Il y a quelques semaines, j’ai été confrontée à ce qui représentait pour moi un vrai challenge, et j’ai eu envie de partager ici l’expérience que j’ai vécue. Pourquoi ? Je trouve ça important de garder les pieds sur terre, et contrebalancer tout ce qu’on a l’habitude de montrer sur les réseaux sociaux (oui oui, ce qu’on voit sur instagram, ce n’est simplement que ce qu’on a bien voulu vous montrer). Comme beaucoup d’autres blogueurs, ce blog est un loisirs, une passion, même si cela représente des heures et des heures de « travail », voire même des week-ends. Et oui ! Je passe une bonne partie de mes week-ends à concevoir et écrire des articles … sur d’autres week-ends. Sur ceux où je me balade, où je profite, où je découvre.

Aujourd’hui, j’avais envie de vous parler de mon job. Mon autre casquette. Celle que je porte sur la tête toute la journée, quand je ne suis ni chez moi, ni la blogueuse. Et plutôt que le partager timidement sur le blog, j’en ai parlé à la télé. Sur le plateau du journal télévisé du soir de France Midi-Pyrénées. En direct. Tant qu’à faire ! Si on m’avait parlé de ça l’année dernière, évidemment je n’y aurai pas cru. En fait, j’ai eu l’opportunité (aujourd’hui, le mot est pesé) d’être l’invitée du JT pour parler de mon rôle au sein de l’espace de coworking Etincelle Coworking à Toulouse, dans le cadre d’un reportage sur ces nouveaux modes de travail.

 

Un espace de … quoi ?

Un espace de coworking. Cela fait partie des nouvelles tendances en terme d’organisation du travail. Un lieu hybride à mi-chemin entre le bureau et le domicile qui reprend quelques codes de l’univers startup. Il accueille des entrepreneurs, des indépendants et aussi des salariés en télétravail dans une ambiance qui leur permet de développer leur activité en sortant de l’isolement professionnel, en créant des synergies avec d’autres personnes rencontrées, en partageant leurs compétences… Bref, la vidéo vaudra mieux que mille de mes mots.

 

« Et sinon, tu fais quoi dans la vie? »

Entremetteuse de talents, nounou de coworkers, concierge de l’espace : bref, je suis éclaireuse. Malheureusement, 2 minutes et 30 secondes sont trop insuffisantes pour expliquer la richesse de mon métier au quotidien, et partager la passion qui me fait me lever le matin.

Certains voient dans le coworking une manière d’avoir des bureaux moins chers, mais au delà de ça, c’est la communauté qui est important ! Le coworking représente un vrai vivier de talents qui partagent les mêmes valeurs de bienveillance, d’entraide, de respect… Faire du coworking c’est un vrai accélérateur de projets, on rencontre des personnalités aux profils très hétéroclites mais tout le monde a quelque chose à apporter à la communauté. Nous sommes réellement attachés à la force de ce collectif, qui se nourrit des richesses de chaque coworker. Même s’il viennent d’horizons très différents, beaucoup ont des aspects de leurs activités respectives qui se recoupent, des compétences complémentaires. Un de mes rôles est de favoriser ces rencontres, qui amènent à des partages de retour d’expérience et cet échange de compétences !

Le fait d’organiser des événements et des activités qui sortent du cadre professionnel, comme des séances de bien-être ou des weekend sportifs à la montagne, permet de resserrer les liens et construire une relation plus authentique, un esprit de famille et même des amitiés ! Cela facilite par la suite la création de synergies professionnelles et les échanges au sein de l’espace ! Ça en devient un lieu de vie, où on se rencontre, on travaille, on échange, et finalement où on grandit ensemble. Un lieu où on se sent bien. Comme si on était à la maison, sauf qu’on a d’autres personnes avec qui partager ces moments de travail et de vie. Voilà… Un lieu où on partage tout : un fou rire, une astuce, une photo, un conseil, un café, un succès. Cette énergie positive que nous insufflons dans les espaces à travers notre métier, les coworkers nous la renvoient x1000 !

Moi aussi, au quotidien, je continue d’apprendre en côtoyant mes coworkers. Travailler avec eux est aussi une expérience très riche pour moi. Je me nourris de leurs passions. Je découvre de nouveaux métiers, avec leurs spécificités et leurs enjeux. J’apprends tous les jours à les connaître. Au mieux je les connais, au mieux je peux anticiper leurs besoins pour y répondre de manière efficace. Notre rôle c’est aussi de les orienter et trouver les ressources et les personnes qui leur faut pour leur permettre de se dépasser et d’aller plus loin dans leurs projets ! Ce sont des personnes passionnées, passionnantes, pleines de détermination, avec des parcours inspirants : c’est aussi ça qui fait l’énergie du lieu ! Et c’est surtout ça qui fait le sens de mon métier.

 

Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015
Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015
Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015
Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015
Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015
Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015
Crédit photo : Cygne Noir Studio – 2015

 

Ça ce sont les jolies photos de notre communication. Sinon mon vrai quotidien avec mes coworkers ressemble surtout à ça… ❤️

EnregistrerEnregistrer

Vous aimerez aussi...

2 comments Add yours
  1. Très chouette cet article sur ton boulot ! J’avais déjà vu la vidéo et je trouve que tu assures grave ! ça donne envie de venir de temps à temps à étincelle quand je serai enfin freelance 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *