Lisbonne #1 – LX Factory & street art à travers la ville

Si on me demande ce que j’aime visiter ou voir dans une ville que j’arpente pour la première fois, trois mots me viennent à l’esprit : couchers de soleil, panoramas & street art. Tellement cliché, mais ça a le mérite d’être sincère. Et c’est ce dernier que je vous propose aujourd’hui de découvrir avec moi. Premières impressions en me baladant dans la ville : il y en a partout. De grandes façades recouvertes, des petits coins de murs, le long d’une rue, sur les docks, sur une poubelle… Le street art à Lisbonne fait partie intégrante du paysage urbain et révèle une ville pleine de contrastes entre culture populaire et nouveaux quartiers branchés, empreinte traditionnelle et créativité … Lisbonne ne s’imagine pas, elle se ressent. Et l’expérience n’en est que plus belle.

Voilà donc une mini-sélection des spots que j’avais repérés et d’autres surprises, au détour de ruelles, qui sont venues compléter à merveille mon week-end. Je vous mets en fin d’articles d’autres adresses qui ont l’air top mais que nous n’avons pas eu le temps de voir. Une vraie galerie à ciel ouvert, on y va !

 

Rendez-vous Calçada da Gloria

C’est l’adresse. Au pied du Miradouro de São Pedro de Alcântara, démarre la petite rue investie par de talentueux artistes. Pour la petite histoire, à partir de 2008, la municipalité a engagé une réelle réflexion afin de réduire le vandalisme et les dégradations de mobilier urbain en proposant un échange gagnant-gagnant : permettre aux street artistes de s’intégrer à la ville. D’une part, ils se voient proposés des moyens pour exprimer leur art; d’autre part, la ville et son service de l’urbanisme peut « encadrer » en les orientant vers les espaces les plus appropriés. C’est comme ça qu’en 2008, l’équipe de la GAU (Galerie d’art urbain), qui orchestre les projets, a rendu accessible la Calçada da Gloria pour laisser libre court à la créativité populaire.

Et le résultat est très étonnant! Une rue entière où s’enchainent les oeuvres, dans des styles très différents. Et finalement, tout est harmonieux, on découvre des graffeurs, on reconnait des inspirations, on prend le temps de les apprivoiser, et ça habille vraiment la rue.

 

Du côté du Castelo de São Jorge…

Petite excursion au Castelo de São Jorge, et là encore on tombe sur du street art encore et toujours. D’un côté un grand carré de fleurs qui ressemble à une piñata géante…

D’un autre côté, quelque chose qui ressemble à des ruines de bâtiments, investies par un artiste qui semble presque vivre là… C’est une bien étrange mise en scène faite de récupération d’objets du quotidien, qui sont posés là d’un manière à la fois poétique et très mélancolique.

À travers la ville…

Reprenons tranquillement la balade à travers Lisbonne. Dans la rua Luiz Soriano, proche de notre hôtel Anjo Azul, une oeuvre de Jacqueline de Montaigne, peinte seulement une semaine avant notre arrivée ! Pour jeter un oeil à son fabuleux travail, c’est par ici

 

Un peu après, nous avons pris le train pour aller voir LE lieu alternatif de Lisbonne. Direction la LX Factory ! Arrêt à la station Alcantara-Mar puis on termine à pied. Ça nous a laissé le temps de découvrir un passage sous-terrain pour permettre aux piétons de traverser en évitant les voitures… Entièrement investi par des graffeurs. Inspiration très lisboète avec des longs grafs représentant le paysage de la ville : maisons blanches, toits en tuiles & tramway (of course!), entre autres… Rien de fou, mais c’est toujours sympa de tomber sur une explosion de créativité quand on ne s’y attend pas.

Et même en sortant de ce passage pour piétons, en levant un peu les yeux, on trouve des petites beautés, posées là.

 

Fernando Pessoa, une grande source d’inspiration

 

Bordalo II, des animaux trashs qui se fondent dans la ville

 

Dernier stop : la LX Factory !

Au pied de l’imposant Pont du 25 avril, une friche industrielle abandonnée du centre de Lisbonne, ancienne manufacture de textile, a fait peau neuve pour devenir un chouette centre culturel / lieu alternatif / mini quartier branché de la ville. Les cafés côtoient des ateliers d’artistes et des boutiques d’objets de déco et même un espace de coworking et une salle de concerts !

Qu’on soit là pour flâner, ou prendre un verre, le street art est omniprésent dans le deux allées qui font la LX Factory. J’ai bien sûr retrouvé Jacqueline de Montaigne, et bien d’autres, pour le plus grand bonheur de nos yeux ! Nous avons vraiment découvert une atmosphère, plus qu’un lieu. On avait juste envie de se poser là, au soleil, sur un terrasse pour prendre un verre devant tout cet art. En fait, le lieu vaut vraiment le détour (et les longues minutes de train collés à la transpiration d’autres touristes) et, mine de rien, ça nous a permis d’échapper un peu à l’effervescence du centre-ville ! Comme une parenthèse de fraicheur dans l’après-midi… Rien que pour ces quelques heures de répit, on ne regrette pas !

 

Par ailleurs, pour découvrir plus de lieux et de bonnes adresses pour admirer le street art lisboète, c’est ici, ici ou encore ici.

 

& vous, vous avez l’habitude de chasser le street art en voyage ? Quelle est votre meilleure destination street art ?

Vous aimerez aussi...

One comment Add yours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *